le-beau-mâle-jean-paul-gaultier-blog-beaute-soins-parfums

Il y a 18 ans, Jean-Paul Gaultier sortait sa plus célèbre fragrance pour homme, Le Mâle. Depuis, les déclinaisons n’ont cessé de se succéder, remportant année après année un succès toujours aussi important auprès des aficionados. En 2013, le petit marin se transforme en homme fatal avec Le Beau Mâle. Une version plus fraîche et plus sensuelle pour un apollon qui donne chaud et fait fondre tout autour de lui, à l’image de la publicité qui montre le mannequin Kaylan Falgoust entièrement nu sur une peau synthétique d’ours blanc. C’est le nez Francis Kurkdjian, à l’origine du premier opus, qui a été choisi pour cette nouvelle interprétation. Selon lui, « le détournement de la lavande qui caractérise Le Mâle demeure, mais la facette orientale s’efface chez Le Beau Mâle au profit d’une sensualité à fleur de peau. Comme si la peau transpirait le parfum« . Pour cela, le parfum se distingue des versions précédentes par ses notes de menthe surdosée, qui lui offrent une fraicheur intense, mais également par des accords d’armoise, de lavande piquée de fleur d’oranger et de muscs. Disponible en avant-première aux Galeries Lafayette Haussmann (Paris 9e) à partir du 4 mars, il sera ensuite en vente dans les parfumeries agrées dès le 18 mars. Nul doute que ce nouveau parfum fera des ravages, et bien plus encore…

Toi lecteur, fais-tu partie de ces hommes qui sont des inconditionnels de ce parfum et qui attendent chaque année sa nouvelle version ? Le fait que Jean-Paul Gaultier ait refait appel au créateur de la fragrance initiale te semble-t-il un gage de qualité ? Que penses-tu – et la question est aussi posée aux femmes qui passeront par là – de l’affiche ?

Le Beau Mâle, Jean-Paul Gaultier
55 € les 75 ml