Il a passé dix ans dans le groupe cosmétique le plus puissant. Il a rencontré pendant vingt ans des centaines de dermatologues de tous les continents, des experts et des clients. Il a essayé des centaines de propositions de formules pour arriver au bilan suivant : il n’y a que quatre à cinq actifs efficaces reconnus mondialement pour ralentir le vieillissement de la peau. Pour The new Men in the City, l’uruguayen Pedro Garcia Maggi, créateur de la marque skeen+, nous dévoile ses 12 conseils pour avoir une peau sainement jeune.

1. Tu ne nettoieras jamais ta peau avec du savon
Et donc pas non plus avec le gel douche, ni avec le shampooing. Le nettoyage est la clé d’une peau saine, belle et resplendissante. Ceci est d’autant plus vrai que nos conditions de vie actuelles tendent à la «polluer» davantage. Néanmoins, le nettoyage doit se faire avec des soins sans savon, ou mieux des pains dermatologiques (sans détergent) afin de préserver la première barrière de défense de notre peau: le film hydrolipidique, véritable écosystème protecteur composé d’eau, de corps gras, et de bactéries bienfaisantes. Les dermatologues estiment que le temps nécessaire à ce que le film hydrolipidique se reconstitue après un nettoyage abrasif est d’à peu près 5 heures.

2. Tu doubleras ta protection solaire d’une protection anti-radicalaire
La preuve que les protecteurs solaires laissent passer les rayons du soleil est le fait que vous bronzez. Cela veut dire que les rayons de soleil sont bien parvenus jusque au cœur des cellules de votre peau. Et il n’y a pas de bons et de mauvais rayons, ils sont tous pareils: nocifs pour l’intégrité génétique de la peau. Les dermatologues conseillent donc de combiner une protection solaire d’indice élevé (au minimum SPF30) avec un soin antioxydant riche en Vitamine C (sous sa forme Acide Ascorbique, minimum à 10% de concentration), dans un milieu acide. Avant de vous exposer modérément au soleil, appliquez d’abord un soin de ce type puis votre protection solaire, à renouveler toutes les deux heures.

3. Tu seras doux avec ta peau
Non seulement si elle est sensible, mais encore plus si elle est grasse. La peau n’aime pas être complètement retournée. Quel que soit le type de peau, modifier son équilibre, même quand il est précaire, peut entraîner des conséquences en chaîne bien pires que ce que l’on souhaite traiter. C’est encore plus vrai pour les peaux grasses. Lorsque l’on s’acharne sur une peau grasse, avec des gommages abrasifs et des nettoyages détergents par exemple, les glandes sébacées sont stimulées et produisent davantage de corps gras. C’est le fameux effet rebond… La délicatesse est donc de mise.

4. Lorsque tu gommeras, tu ne t’arracheras pas la peau
Le gommage est un traitement ponctuel pour détacher doucement et de façon ciblée les cellules mortes qui restent accrochées à la peau, s’accumulent en excès et empêchent le bon déroulement de la rénovation cellulaire. Mais le gommage ne suppose surtout pas de tout arracher, encore moins les bonnes cellules bien vivantes (kératinocytes), de dégrader le film hydrolipidique, ni de retirer vitamines et bons lipides de la peau. Il doit donc être éminemment ultra doux, sans ingrédients abrasifs (pas de microbilles minérales), ni de détergents (pas de savon), et doit se réaliser avec des gestes délicats, sans appuyer sur la peau.

5. Tu simplifieras
Au-delà des peurs urbaines et des rumeurs propagées parfois à mauvais escient, il reste vrai que « simple is beautiful » pour votre peau. Choisissez des formules simples, sans mélanges complexes, dans la meilleure tradition dermatologique. Mieux, épargnez à votre peau tous les ingrédients inutiles et potentiellement irritants et allergisants comme les colorants (à la base, toutes les crèmes sont blanches, avez-vous besoin d’une crème rose ou orange?), les parfums ou l’excès de silicones. Ce n’est pas une question de « liste noire », mais de saine simplicité.

6. Si tu veux rajeunir, tu te renseigneras sur les actifs à privilégier
S’il y a bien un sujet sur lequel les dermatologues en particulier sont absolument d’accord, c’est la liste des molécules qui ont un potentiel d’amélioration de la peau qui vieillit, et même de la peau qui est photo-vieillie (endommagée par les UV du soleil) : le Rétinol (sous sa forme acide, c’est-à-dire Acide Rétinoïque) et la Vitamine C (seulement sous sa forme Acide Ascorbique) sont au cœur des prescriptions des dermatologues, partout dans le monde. Si tu veux voir s’estomper tes rides, tu choisiras donc des produits à base de ces deux seuls ingrédients à l’efficacité prouvée.

7. Tu ne penseras pas qu’à çà
Parfois, il faut un peu « oublier » sa peau. Sauf cas de pathologie, sa santé ne dépend pas du temps que vous passez à vous occuper d’elle, à la traiter et la manipuler, mais parfois au contraire du laps de temps où elle s’autorégule sans perturbation. Car de temps en temps elle a besoin de se rééquilibrer. Sans même que vous la regardiez…

8. Tu resteras fidèle à ta crème
Même si la légende urbaine dit qu’il faut changer de crème car «la peau s’habitue» aux ingrédients, les dermatologues sont formels : il n’en est rien. La peau ne connaît pas de phénomène d’accoutumance, et elle ne réagit pas moins aux actifs après quelques mois. Elle prend dans les soins les actifs dont elle a besoin, en laissant passer le reste, qui est éliminé par le sang. La peau retient les actifs qui lui sont nécessaires, pas plus, pas moins. Donc, si vous avez une bonne crème, efficace, et qui vous convient, gardez-la.

9. Tu éviteras l’ultra-glisse
Une crème qui s’étale bien, c’est l’idéal. Mais dans la quête absolue de « l’hyper sensorialité », parfois les marques vont trop loin, au détriment de la qualité intrinsèque du soin. Si vous remarquez que votre soin glisse incroyablement, comme si vos doigts roulaient sur des billes microscopiques, cela veut dire que votre soin contient une quantité très importante de silicones. Cela n’a rien à voir avec la phase «grasse» de la crème, car il existe aussi des silicones dites «sèches». Et les silicones, surtout en grande quantité, ne sont bonnes ni pour la peau, ni pour l’environnement.

10. Tu ne mettras pas les doigts dans le pot
Y a-t-il une meilleure invitation au crime pour les microbes et bactéries qu’un joli pot bien ouvert sur l’air, rempli de bonnes choses à boire et à manger (lipides, eau, minéraux et oligoéléments) ? Feriez-vous la fête avec tout ce beau monde microscopique, auquel vous servez le dessert à chaque fois que vous plongez votre doigt sans le désinfecter, surtout sur votre peau ? D’autant plus en sachant que pour prévenir cette gent de s’installer, les marques ont tendance à forcer sur les conservateurs… Donc, évitez les conditionnements de soin en pot, et préférez les tubes, flacons-pompe, ou conditionnements airless.

11. Tu te calmeras
Le stress induit une production excessive et constante d’adrénaline, hormone vaso-constrictrice et hautement radicalaire. En d’autres termes, cela n’est pas bon pour la peau. Chanter une chanson à tue tête, rire, apprendre une technique de respiration, mieux gérer ses émotions, avoir un fou rire, faire le bien autour de soi, entre autres, sont autant de soins pour votre peau.

12. Tu aimeras, boiras, mangeras et te bougeras
L’amour et le plaisir secrètent des endorphines vasodilatatrices, qui permettent une meilleure irrigation de la peau en oxygène et nutriments. Un verre de vin rouge par jour est conseillé par les médecins (sauf contre-indication) pour l’apport en polyphénols antioxydants, dont le resvératrol. Le vin blanc et le champagne ne comptent pas dans ce point… Une alimentation diversifiée, équilibrée, mesurée et régulière pourvoira votre peau en nutriments essentiels. La pratique modérée et régulière du sport contribue à plusieurs niveaux à la beauté de la peau : par la sécrétion d’endorphines, par son effet vaso-dilatateur, et même par l’effet « filling » des muscles sur la peau.

Que pensez-vous de ces conseils ? En suivez-vous déjà certains ? Quels sont ceux qui vous semblent les plus importants et que vous allez essayer de mettre en place dans votre quotidien ?