Il y a quelques semaines, The new Men in the City vous présentait un déodorant intime masculin pour lutter contre la transpiration en dessous de la ceinture (à relire ici). Aujourd’hui, on continue de prendre soin de cette zone sacrée, comme vous le faites déjà pour le visage ou le reste de votre corps. Après tout, pourquoi votre sexe n’aurait pas droit à un minimum d’attention ? La peau du pénis est aussi fine que celle du dos de la main, c’est à dire moins d’un millimètre d’épaisseur. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle ne dispose pas d’une élasticité particulière car c’est la réserve de peau du prépuce qui permet l’érection. Comme toute autre partie du corps, elle est soumise à un vieillissement intrinsèque qui entraîne sécheresse et relâchement. C’est donc une zone qui nécessite des soins particuliers à cause des facteurs mécaniques qu’elle subit comme les frottements de la vie quotidienne. C’est le cas, par exemple, lors d’un mouvement aussi banal que la marche, notamment en cas de port de vêtements serrés, lors d’une activité sportive ou de rapports sexuels, explique le docteur Didier Coustou, dermatologue à Toulouse. L’utilisation d’un produit de soin est donc tout particulièrement indiquée pour cette zone afin de compenser sécheresse et irritation.

Certains d’entre vous se posent peut-être la question d’une utilité en cas de sexe circoncis ou non. Sachez qu’après la circoncision, la muqueuse extrêmement sensible du gland, qui est mise à nu, va progressivement se kératiniser, c’est à dire se recouvrir d’une peau sèche. Là encore, il est important de l’hydrater avec un produit adapté car les produits que l’on utilise pour le corps ne sont pas forcément testés sur les muqueuses et ne doivent pas être appliqués sur le gland. Pour les personnes non circoncises, la présence du prépuce et du sillon balano-préputial favorise la macération, la prolifération microbienne et donc les mauvaises odeurs. Un nettoyage à l’eau et au savon doux au pH neutre est recommandé une à deux fois par jour, notamment après une activité physique, quelle qu’elle soit. Pour Didier Coustou, les particularités anatomiques et fonctionnelles du sexe masculin justifient donc une hygiène et des soins quotidiens attentifs à l’aide de produits adaptés doux, non irritants et non sensibilisants, respectant la flore et l’équilibre locorégional.

mojo-natural-sexcare-blog-beaute-soin-parfum-homme

Pour ceux d’entre vous qui veulent donc prendre soin de leur « précieux », Mojo Natural Sex Care est le premier soin revitalisant fraîcheur pour le sexe masculin. Il s’agit d’un gel-crème à la texture extrêmement fine, légère, non grasse et non collante, qui s’applique tous les jours sur l’ensemble du sexe nettoyé, après la douche. Une ou deux pressions suffisent en fonction de la générosité de Dame Nature. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un produit de soin à part entière et non pas d’un produit d’hygiène, encore moins d’un produit contraceptif même s’il n’y a aucun risque d’utilisation avec un préservatif. Sa formule à base d’ingrédients naturels, sans paraben ni sels d’aluminium, apporte une triple action :  adoucissante grâce à l’extrait de calendula qui va nourrir les couches supérieures de l’épiderme et apaiser les irritations dues aux frottements, vivifiante avec des huiles essentielles de citron et de menthe poivrée qui laissent une agréable sensation de fraîcheur, et purifiante car elle contient des agents anti-bactériens ainsi que des capteurs d’odeurs qui vont empêcher le développement des bactéries pour garder le sexe propre plus longtemps. Vous apprécierez son packaging qui lui permet de se fondre sur l’étagère de votre salle de bains et son format 50 ml qui lui permet de se glisser partout, même dans un bagage cabine. Alors messieurs, êtes-vous prêts pour ce nouveau geste de soin ?

MOJO Natural Sex Care : 29 € les 50 ml
Disponible en pharmacies et parapharmacies ainsi que sur www.mojosexcare.com