La sortie d’un nouveau parfum signé Liquides Imaginaires est toujours une découverte particulière tant pour l’univers, la créativité et l’audace de Philippe Di Méo. Récemment invité à venir découvrir Belle Bête, second opus de la trilogie des « Eaux de Peau » dont je vous parlerai probablement prochainement, j’ai laissé mon nez se pencher au dessus d’un parfum qui avait jusque-là échappé à mon attention. Baptisé Île Pourpre, ce mystérieux nectar est le premier parfum des « Eaux Imaginaires ».

« Sur l’Île Pourpre, il existe un fruit inconnu, peut être même celui de l’imagination. De son jus se dégage une saveur stimulant la pensée, une vision de l’esprit provoquée par l’odorat. Un parfum rare, un face à face entre la fraîcheur du shiso et la sensualité déroutante de la figue noire. »

Imaginer un fruit imaginaire. Seul un esprit comme Philippe Di Meo pouvait se lançait dans une telle aventure. Pour cela, il est parti sur l’idée d’une figue sombre et boisée, gourmande mais pas sucrée. On est loin du fruit vert de diptyque avec Philosykos ou encore de Premier Figuier de l’Artisan Parfumeur. Sensuel et élégant, ce mystérieux nectar rouge pourpre a une belle tenue aussi bien sur peau que sur textile.

Sur la peau justement, l’Île Pourpre se révèle avec ses premières notes piquantes de shiso, acidulées de bergamote et de gingembre que viennent adoucir l’angélique graines et l’encens. Ce départ pétillant, tout en retenu quand même, donne à découvrir des profondeurs inattendues qui se dévoilent petit à petit. La fameuse figue noire est enveloppée de fenugrec aux notes entre la noix et le moka et d’iris pour apporter un léger côté poudré à la fragrance. Sans oublier le davana qui renforce cette impression de fruit en lui donnant un léger côté liquoreux et dont les accents boisés font une liaison intéressante avec les notes fond de bois secs comme le cèdre, le patchouli et le cashmeran.

Étrangement addictif, l’Île Pourpre est mon véritable coup de coeur de cette fin d’année qui m’habille aussi bien le matin que le soir. Première création de la trilogie des « Eaux Imaginaires », il me tarde de découvrir les deux prochains parfums qui viendront compléter cette collection.

Île Pourpre, Liquides Imaginaires : 175 € les 100 ml