De roturier, il devient noble…

C’est à l’aube des années vingt que Mademoiselle Chanel donna ses lettres de noblesse à une maille banale – jusqu’alors toute juste bonne à se montrer sur le torse des marins et à en faire des sous-vêtements cachés...

Lire la suite