Le désert, ses dunes de sable balayées par des ventes chauds, ses oasis de verdure qui fleurissent là où personne ne les attend ou encore ses paradis perdus à flanc de montagnes. Ces paysages parmi les plus rudes du monde ne cessent d’inspirer les parfumeurs qui, en cette rentrée, lui dédient de belles partitions olfactives.

Liquides Imaginaires

Tapis Volant

Parmi la nouvelle trilogie des Eaux de l’Est, Tapis Volant s’inspire d’un jardin suspendu imaginaire aux motifs végétaux parfumé de fleurs, d’épices et de bois précieux. Les parfumeurs Quentin Bisch et Nisrine Grillie (Givaudan) ont voulu nous faire découvrir la douce odeur des cieux. De nuage en nuage exulte le parfum délicat de l’iris et du jasmin mêlés à la douceur lactée du bois de santal.  Les premières notes métalliques en tête jouent avec des épices froides pour s’envelopper d’un voile de muscs subtilement amandé grâce à la fève tonka. Une parfum tout en délicatesse, à la douceur ouatée.

180 € les 100 ml

Maison Rebatchi Paris

Cuir Tassili

Le nouveau parfum de Maison Rebatchi Paris puise sa source dans le désert de Tassili, territoire traditionnel des Touaregs Ajjer ou Touaregs de l’Ouest, au sud-est de l’Algérie. C’est le parfumeur Aliénor Massenet (Symrise) qui a imaginé un réveil au milieu des dunes de sable d’un des plus impressionnants paysages sahariens. Le parfum s’ouvre sur des notes citronnées et poivrées mêlées à la fraîcheur du thé pour rappeler le cherbet, cette citronnade algérienne dégustée à même le sable. Le fond cuiré doux, enveloppé de patchouli et de myrrhe, évoque les selles des dromadaires et les coussins éparpillés sous la tente.

96 € les 50 ml

 

Penhaligon’s

Cairo

Dans la collection Trade Routes, ce parfum est une invitation à voyager au fil de la légendaire capitale égyptienne, dans le décor d’un Caire mystique et majestueux. Le parfumeur Christophe Raynaud (Firmenich) a puisé son inspiration dans le présent et le passé tout comme dans ses récents voyages en Égypte et la collection du Louvre dédiée aux antiquités égyptiennes. Un périple olfactif qui l’a amené à choisir des ingrédients emblématiques de l’ancienne route des épices : le safran et les bois. Cachée au milieu de ces richesses, une rose se pare d’effluves aromatiques de cypriol, plante proche du papyrus, et d’accords sucrés de vanille. Sans oublier un triptyque de notes boisées fait de bois de santal, de cèdre et de patchouli. Une invitation à découvrir les légendaires splendeurs égyptiennes sur la rive est du Nil, à quelques kilomètres du désert.

199 € les 100 ml

Memo Paris

Oriental Leather

Spectacle de dunes rougeoyantes. Le désert de Wahiba à Oman donne au ciel un éclat particulier, à la nuit tombée. Le soleil évanoui, la lune rend hommage au kandjar, emblème du sultanat, en prenant la forme d’un croissant. Elle brille comme lui, ce fourreau glissé dans la ceinture de cuir des hommes qui portent l’habit traditionnel. Un conte olfactif mis en scène par le parfumeur Sophie Labbé (IFF) dans lequel les notes de cuir et de patchouli se réveillent tels les habitants de la ville dans les souks de Mutrah. Anis, cannelle et vanille illuminent ce voile de velours, tels la chaleur dorée dans le désert des Wahabi Sands et le soleil radieux sur les sommets des monts Hajar. Tandis que l’astre décline et que les étoiles constellent une nouvelle fois le firmament, la senteur fraîche et florale de la lavande se révèle.

205 € les 75 ml

Une Nuit Nomade

Jardins de Misfah

Perché à 1000 mètres d’altitude, le petit village de Misfat al Albreyeen est l’un des plus beaux de tout le sultanat d’Oman. Entre montagnes et cultures en terrasses, c’est une véritable oasis avec sa palmeraie opulente et ses vergers au cœur d’un décor aride et désertique. Mélodie fleurie, ce parfum est un aller simple pour les milles et une nuits. Suave et miellé, le chuchotement des pétales de roses se mêle aux épices et à un accord de dattes onctueuses. Une douceur sur la peau et un goûter délicieux que l’on se plaît à déguster à même le creux du cou.

145 € les 100 ml