Mar 9, 2020 | Hygiène | 0 commentaires

Les Français sont-ils devenus propres ?

Hygiène | 0 commentaires

Ecrit par Cédric

Les clichés sur le manque de propreté des Français sont-ils une réalité ou ont-ils simplement la peau dure ? Dans un contexte de Coronavirus où le respect des bonnes pratiques en la matière est plus que jamais d’actualité, l’Ifop publie pour le compte de Diogène France une nouvelle étude qui fait le point sur la propreté à la française, notamment en matière d’application des règles d’hygiène de base.

Une toilette complète pas toujours quotidienne

En 2020, seuls trois Français sur quatre (76 %) procèdent à une toilette complète tous les jours, les femmes se montrant sur ce point plus exigeantes que les hommes : 81 % des Françaises se lavent entièrement tous les jours, contre seulement 71 % des hommes. L’absence de toilette quotidienne masculine est un phénomène affectant avant tout les seniors dont les normes en matière d’hygiène remontent aux années d’après guerre. En cette période de reconstruction, les Français manquent d’un accès au confort sanitaire de base tel qu’eau chaude, salle de bain ou dou-

 

che. C’est la raison pour laquelle 57 % seulement des hommes de 65 ans et plus se lavent entièrement tous les jours. Les autres catégories de la population où la pratique est faible sont généralement des personnes isolées géographiquement (59 % des hommes habitant en zone rurale), professionnellement (60 % des chômeurs) ou socialement. Signe que l’hygiène repose beaucoup sur la prise en considération de sa sociabilité et du regard d’autrui dans la gestion de son apparence corporelle.

Une fréquence du lavage des cheveux encore très genrée

A l’heure où le discour sur la fréquence de lavage des cheveux tend plutôt à inciter à la modération, aussi bien pour des questions de soin que de respect environnemental, on note que les pratiques en la matière restent très genrées. Trois homme sur dix se lavent les cheveux tous les jours (problèmes de cuir chevelu, utilisation de produits coiffants, transpiration liée à la pratique sportive, etc.) quand les femmes elles ne sont que 8 % à se les laver quotidiennement. A côté de

cela, il est quand même bon de noter qu’il existent encore un certain nombre d’irréductibles. En effet,  17 % des hommes déclarent se laver les cheveux une seule fois par semaine et seulement une fois tous les quinze jours pour 2 %.

Lavage de mains : la grosse problématique

Comme le rappelle régulièrement les pouvoirs publics, parmi les règles de base, le lavage des mains est essentiels afin d’éviter la propagation des épidémies. Selon l’étude, les hommes respectent toujours beaucoup moins ces règles que les femmes. A peine deux hommes sur trois par exemple se lavent les mains systématiquement après être allés aux toilettes (contre 75 % des

femmes). Et 31 %, soit moins d’un tiers d’entre eux, le font après avoir pris les transports en commun (contre 42 % des femmes). Dernier point, les Français ne sont que 25 %, hommes et femmes confondus, à se laver les mains après s’être mouchés.

Ce qu’il faut retenir

Selon François Kraus, directeur du pôle Genre, Sexualité et Santé Sexuelle de l’Ifop : « loin d’être un sujet futile pouvant prêter à sourire, le manque d’hygiène corporelle des Français constitue aujourd’hui un véritable enjeu de société de santé publique. L’étude montre que l’on ne peut plus le réduire à un cliché déconnecté de toute réalité. Car en dépit des progrès observés depuis l’après-guerre, des poches de saleté persistent dans certaines catégories de la population comme les hommes, les personnes âgées et isolées, ce qui explique sans doute pourquoi l’hexagone est en

retard au regard des standards de propreté : la France se classe au 50e rang sur 63 pays en matière d’hygiène des mains d’après une enquête internationale publiée en 2015. Dans un contexte à haut risque comme celui du Coronavirus, l’application des règles d’hygiène de base comme le lavage des mains n’est plus seulement un devoir envers et pour soi-même mais aussi un devoir envers les autres. »

Que pensez-vous de ces résultats ? Dans quel(s) camp(s) vous situez-vous par rapport aux différents points évoqués ?

Étude Ifop pour Diogène-France.fr réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 31 janvier au 3 février 2020 auprès d'un échantillon de 2 005 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Sur le même thème

A lire

Désinfectants pour les mains Mizensir

Combattre le virus en adoptant les gestes barrières comme le lavage régulier des mains, c'est bien ! Mais le faire avec un désinfectant qui laisse les mains délicatement parfumées, c'est encore mieux ! Il faut quand même bien le reconnaître : tous les gels...

lire plus