Oct 7, 2020 | Parfums | 0 commentaires

Comprendre les codes de la masculinité

Parfums | 0 commentaires

Ecrit par Cédric

Famille parmi les plus anciennes de la parfumerie masculine, la fougère n’a cessé de plaire à des hommes emprunts de fougue, dynamisme et virilité. Quils soient aromatiques ou orientaux, les parfums fougère ont su évoluer au fil des époques  pour désormais séduire une nouvelle cible d’homme. Le parfumeur Pierre-Constantin Guéros nous raconte comment cette famille olfactive emblématique témoigne de l’évolution des codes de la masculinité dans notre société depuis les années 1990.

La fougère comme indicateur ?

En 1882, la Maison Houbigant présente « Fougère Royale », la première fougère jamais créée, établissant ainsi une nouvelle famille de fragrances qui est encore aujourd’hui la plus populaire pour les fragrances masculines. Les parfums de cette famille sont tous construits autour d’un même schéma : une tête bergamote et lavande, un coeur floral souvent à base de géranium ou de rose, et un fond coumarine, principale

molécule de la fève tonka, ou d’un accord mousse de chêne. Un assemblage reconnu comme viril, vivifiant et dynamique par la gente masculine qui se l’ait rapidement approprié, notamment car cette odeur rappelle le savon à barbe utilisé chez les maîtres barbiers. Dans les années 1990, l’évolution de l’homme dans la société est allée jusqu’à se traduire au coeur des flacons de parfums. Trois fougères iconiques sont

venues perturber les codes établis en se complétant afin de redéfinir l’image de l’homme de cette époque : CK One de Calvin Klein XS de paco Rabanne et Le Mâle de Jean-Paul Gaulthier. En faisant varier les éléments de base de la structure fougère, ils ont redéfini olfactivement l’essence même de cette famille olfactive.

Depuis les années 1950, le statut et l’image de l’homme ont progressivement changé. Mai 68 a remis en cause l’autorité traditionnelle du pater familias avec la libération des moeurs. Les mouvements féministes ont gagné leur combat et inscrit l’égalité des sexes dans le droit. A partir des années 1980, les hommes se libèrent d’un certain nombre de schémas anciens qui les maintenaient dans des codes à la tonalité très virile : les « papas poules » des années 80 aux « métrosexuels » du début des années 2000, en passant par les « adulescents » des années 90.

Pierre-Constantin Guéros, parfumeur Symrise

Fraîcheur, virilité et force

La fraîcheur est évidemment la raison d’être de la fougère : assurer à l’homme un sentiment de propreté tout au long de sa journée, quelles que soient ses activités. C’est là tout le rôle du dihydromyrcenol avec sa fraîcheur aromatique aux accents fruités dans CK One, de la lavande et de la menthe dans Le Mâle ou des citrus dans XS.

La virilité est l’élément le plus intéressant de cette évolution. Dans CK One, elle se veut partagée, décontractée, ni agressive, ni dominatrice pour coller à l’image d’un Y à la fois décomplexé et bienveillant. Plus subversive dans Le Mâle, elle se définit hors du cadre de l’hétérosexualité et ne fait plus du parfum masculin un élément de séduction uniquement en

direction des femmes. Surjouée, la virilité se veut quasi caricaturale, reprenant alors les codes du milieu gay, tout en collant à la structure de la fougère avec bien sûr des éléments aromatiques mais également du cumin et de la tonalide, un musc très terreux et résolument masculin. Avec XS, la virilité s’autorise à sortir des sentiers battus grâce à une belle note florale qui contrebalance le côté boisé épicé du parfum.

Enfin, la force car il n’y a pas de fougère sans puissance ni ténacité. Sa structure se veut par essence radiante afin de projeter la personnalité de l’homme vers l’extérieur. Dans les fougères des années 90, cette puissance de projection est, d’un point de vue purement technique, assez novatrice. Sous

ses faux airs de Cologne, CK One est un parfum linéaire mais puissant et tenace qui diffuse une fraîcheur musquée qui dure et défie la structure classique d’évaporation pyramidale. Le Mâle explore des notes ambrées et orientales, que l’on retrouve déjà dans Brut de Fabergé ou Un homme de Caron. Vanille, tonka, note musquée et salicylates enveloppent l’homme d’un nuage durable de douceur mais aussi paradoxalement de sexappeal. Enfin les notes boisées de patchouli et de vétiver de XS renvoient à des codes plus classiques, comme si l’homme en transition hésitait encore entre l’ancien et le nouveau monde.

Alors pourquoi réinterpréter encore aujourd’hui la fougère ?

Parfumeurs et marketeux de cette génération, aujourd’hui en position de leadership, regardent probablement avec nostalgie ces années qui les ont vu grandir. Ensuite, un certain nombre de matières premières iconiques de la parfumerie masculine font un retour extraordinaire. Fleur aromatique qui rajeunit les notes d’iris et de violette dans les parfums masculins, le géranium apporte une fraîcheur aux nuances

roses, vertes et texturées qui révèlent un homme romantique qui n’a pas peur d’être lui-même. Grâce aux nouvelles méthodes de fractionnement, le vétiver se veut plus subtil pour un homme à la fois viril et entretenu. Sans oublier que la palette se diversifie et explore des notes non stéréotypées pour offrir une explosion de sensations. Les parfumeurs tordent de façon ludique des notes rétro masculines aux

facettes comestibles pour une interprétation moderne de la sensualité masculine. Les fèves grillées – cacao, tonka ou café – sont souvent utilisées, et leurs riches nuances offrent une caresse opulente. Les fruits qui créent une dépendance, tels que la noix de coco, l’ananas et la cerise, ajoutent à l’audacieuse empreinte masculine.

Les nouvelles fougères

Cerruti 1881 Silver

Une fougère aromatique boisée qui débute sur un accord lumineux de basilic et de gingembre de Madagascar. Douceur florale, la lavande et, pour la première fois, un géranium provenant lui aussi de la grande île de l’océan Indien révèlent toute leur sensualité au coeur du parfum. En fond, le patchouli et les accords de bois ambrés poussent la vivacité des notes de tête et confèrent une longue à la fragrance. Le résultat est un parfum modernisé très distinctif basé sur la structure de la création originale qui fête ses 30 ans cette année.

Cerruti 1881 Silver, Cerruti
Eau de toilette : 64 € les 50 ml, 86 € les 100 ml

Bulgari Man
Glacial Essence

Une fougère aromatique boisée cristallisée par le froid qui s’ouvre sur une note revigorante de genevrier, gingembre et géranium à la fois fraîche et épicée. Ce bol d’air glacé laisse place à une note de coeur forte et boisée stimulante et surprenante composée de bois de santal, de concrète d’iris et d’armoise. Dans son sillage, une note de fond aux senteurs intenses de bois de cèdre mêmé à un accord de patchouli, le tout lové dans des muscs.

Bulgari Man Glacial Essence, Bulgari
Eau de toilette : 82 € les 60 ml, 111 € les 100 ml
Disponible chez Sephora, aux Galeries Lafayette et au Printemps

K by Dolce&Gabbana

La fraîcheur méditerranéenne de l’orange sanguine et le parfum de citron sicilien éveillent les sens. Les notes de cœur embrasent ces agrumes grâce aux accents ambrés de la sauge sclarée, le tout agrémenté de géranium et de lavandin. Une étincelle inattendue d’essence de piment ardent donne à cette fragrance une forte personnalité. Puis vient la sensualité du bois de cèdre, mêlé à deux ingrédients à la fois élégants et masculins : le vétiver vert et le patchouli.

K by Dolce&Gabban, Dolce&Gabban
Eau de toilette : 68 € les 50 ml, 101 € les 100 ml

SpiceBomb
Night Vision

Une fougère orientale aux facettes épicée et aromatique qui reprend la fraîcheur verte de l’eau de toilette du même nom en y mêlant des notes d’épices noires afin de la rendre plus intense et plus audacieuse. Aussi frais que brûlant, ce parfum début sur un pamplemousse pris en tenailles entre le piment, le poivre, la muscade et le clou de girofle. De quoi faire monter la température avant de dévoiler un coeur érotico-aromatique avec un trio romarin, sauge et coriandre. Son sillage mise quant à lui sur la gourmandise et la rondeur avec une facette amande tonka que vient envelopper des notes résineuses et balsamisques.

SpiceBomb Night Vision, Vicktor&Rolf
Eau de parfum : 75,90 € les 50 ml

Sur le même thème

A lire

Le noël enchanté de diptyque

Comme tous les ans à l'occasion des fêtes de fin d'année, diptyque nous met des paillettes dans les yeux avec sa collection de Noël. Entre bougies parfumées, calendrier de l'avent, accessoires décoratifs et parfums, la célèbre maison du 34 boulevard Saint-Germain nous...

lire plus

Parfums à la cerise pour les gourmands

Fruit d'été par excellence, la cerise sait se faire apprécier aussi bien pour sa jolie couleur rouge que son goût sucré, légèrement acidulé, toujours succulent. S'il n'est pas étonnant de la retrouver dans des parfums grand public plutôt girly, la cerise a su se faire...

lire plus

Des légumes dans les parfums de demain

C'est en tout cas la prochaine grande tendance qui se dessine dans l'univers de la parfumerie. La société de création Symrise a réussi à mettre au point une nouvelle gamme d'essences très concentrées issus de légumes. Atypiques, ces ingrédients apportent fraîcheur,...

lire plus