Des légumes dans les parfums de demain

Parfums | 0 commentaires

Ecrit par Cédric

C’est en tout cas la prochaine grande tendance qui se dessine dans l’univers de la parfumerie. La société de création Symrise a réussi à mettre au point une nouvelle gamme d’essences très concentrées issus de légumes. Atypiques, ces ingrédients apportent fraîcheur, texture et douceur naturelle aux autres plus classiques grâce à de nouvelles tonalités et aspérités.

Jusqu’à très récemment, nous devions reconstituer, grâce à des accords, des odeurs au plus proche des légumes. Désormais, tout est prétexte à donner vie à notre imaginaire.

– Alexandra Carlin, Parfumeur Symrise

C’est grâce à une technologie propre à Symrise que la société de création est aujourd’hui en mesure d’enrichir la palette de ses parfumeurs d’essences de légumes. Certains diront que ce n’est pas la première fois que des notes de légumes apparaissent dans des parfums. Certes, mais elles étaient jusque-là recréées sous forme d’accords comme c’est le cas avec le petit pois, la betterave, le potiron et le concombre pour n’en citer que quelques uns. La graine d’ambrette avec ses facettes poudrées et musquées rappelle la carotte sans pour autant dévoiler sa saveur sucrée que l’on retrouve une fois cuite. La feuille de tomate, aussi parfois utilisée, ne retranscrit en rien le côté juteux et charnue du fruit. Désromais, les parfumeurs

vont donc pouvoir jouer avec l’artichaut, l’asperge, le poireau, le chou-fleur et l’oignon. Un tout nouveau terrain de jeu s’offre à eux. Les légumes, récoltés selon leur saisonalité, sont coupés, broyés et cuits pour l’industrie alimentaire. La technologie Symtrap permet de récupérer les molécules volatiles les plus chargées en odeurs dès les premières minutes de cuisson dans la vapeur et les eaux résiduelles, de les concentrer avant de retirer l’eau pour y injecter de l’alcool. L’alcoolat de légume ainsi obtenu est un ingrédient « clean » puisqu’il résulte de l’upcycling et ne requiert ni chaleur ni produit chimique.Une technologie écologique qui montre que, même dans le parfum, rien ne se perd, tout se transforme.

Artichaut, asperge, poireau, chou-fleur et oignon

Artichaut

Parce qu’il contient de la cynarine qui donne un goût sucré à tout ce qui est ensuite, dégusté, l’artichaut est intéressant pour ces facettes douces, crémeuses et veloutées de texture verte qui donne une touche pulpeuse, délicieusement riche. Il peut s’utiliser comme un géranium, aussi bien dans les jus masculins que féminins, ou pour pousser les facettes communes qu’il partage avec la rose, voir même se fondre dans un bouquet floral.

Asperge

Un ingrédient aux multiples tonalités complexes de vert salé germé, de croute de pain, ou encore de pois verts en bouillie qui apporte une nouvelle forme d’addiction à une composition gourmande. L’asperge peut moderniser une fleur ou un bois comme le santal, remplacer un galbanum classique. Cette note verte terreuse, presque patchouli, évolue vers un côté poudré, presque irisé.

Poireau

Des tons de vert profond, des facettes humides et moussues d’algues, ainsi que des nuances de champignons. Le poireau apporte une touche inattendue à un chypre ou à une fougère. Puissante et addictive, elle rappelle l’ail et un coté sulfurique qui lui permet de s’harmoniser avec des fruits tropicaux comme la mangue et le fruit de la passion, ou encore réveiller une note pamplemousse.

Chou-Fleur

Epicé, animal, avec des facettes de graines de moutarde et des nuances acidulées de wasabi, le chou-fleur s’utilise comme une nouvelle facette animale. S’il peut apporter un effet tourbé, il s’accorde très bien avec le côté crémeux de la vanille ou de l’héliotrope pour encore plus de profondeur. Associé avec du vétiver, il contrebalance les facettes terreuses ou fumées, en fonction de la qualité utilisée.

Oignon

Piquant, croustillant, sucré ou acidulé, l’oignon et ses tons soufrés pétillants réhausse l’acidité des fruits tropicaux verts, comme un booster naturel de parfum exotique. Atypique, il peut donner une sensualité de peau moite ainsi que du peps, de la puissance et du juteux à un cassis, un pamplemousse ou un litchi.

Comment percevez-vous l’arrivée des légumes dans la parfumerie ?
Quels autres ingrédients de ce type trouveriez-vous intéressant d’utilsier dans la composition d’un parfum ?

Sur le même thème

A lire

Le noël enchanté de diptyque

Comme tous les ans à l'occasion des fêtes de fin d'année, diptyque nous met des paillettes dans les yeux avec sa collection de Noël. Entre bougies parfumées, calendrier de l'avent, accessoires décoratifs et parfums, la célèbre maison du 34 boulevard Saint-Germain nous...

lire plus

Parfums à la cerise pour les gourmands

Fruit d'été par excellence, la cerise sait se faire apprécier aussi bien pour sa jolie couleur rouge que son goût sucré, légèrement acidulé, toujours succulent. S'il n'est pas étonnant de la retrouver dans des parfums grand public plutôt girly, la cerise a su se faire...

lire plus

Parfaire sa culture olfactive

Le parfum vous intéresse et vous fascine au point que vous aimeriez paufiner vos connaissances en la matière ? Embarquez avec votre odorat au coeur de la littérature à la découverte de fragrances emblématiques de la parfumerie, d'ingrédients aux multiples facettes et...

lire plus