Comme une envie de changer de parfum ?

Parfums | 0 commentaires

Ecrit par Cédric

Et si on sortait des sempiternels classiques de la parfumerie masculine pour découvrir quelques nouveautés qui vont vous titiller le nez au point de remettre en question votre vestiaire olfactif habituel. Quand le changement à du bon… et du flair !

Serait-ce là le remplaçant au célèbre Terre d’Hermès ? Le célèbre sellier a voulu s’éloigner du boisé conventionnel avec une création végétale pleine de vivacité. Sauge sclarée aux tonalités de foin et d’herbe coupée, narcisse croquant et nerveux, et fraîcheur du bois de rose donnent un parfum sensuel et lumineux tout en décontraction.

H24, Hermès : 105 € les 100 ml

Malgré un nom qui reflète parfaitement la période actuelle que nous traversons, cette création est plus apaisante qu’il n’y paraît. Parfum d’entre deux mondes avec d’un côté une note d’encens mystérieux enveloppée de santal et vanille, de l’autre un cœur floral de jasmin blanc et de lys pour l’espoir de lendemains plus heureux.

Passage d’Enfer Extrême, L’Artisan Parfumeur : 140 € les 100 ml

Hommage aux herbes de l’île de beauté, celles que l’on dit folles ou mauvaises. L’inule et ses facettes miellé, boisée, musquée et salicylée, croise ici et là chardon, ortie et racine d’iris. En résulte un parfum tout en nuances de vert, déroutant et intriguant, dans le bon sens du terme.

Mal-Aimé, Parfum d’Empire : 108 € les 50 ml

Une rencontre surprenante entre la puissante note de tabac noir et des notes fruitées aux accents liquoreux pour un effet narguilé frais. Prune et pêche gourmandes trempées dans une point de rhum contrastent avec la force un peu brute de cette ingrédient emblématique de la parfumerie masculine.

Tabacolor, Christian Dior : 220 € les 125 ml

S’il y a bien un sens qui nous manque en ce moment, c’est assurément celui du toucher. Un départ de géranium et d’oxyde de rose semblable à une morsure qui évolue vers une chaleur florale solaire de laquelle se dessine un désir animal mêlant styrax, cuir et musc.

Le Toucher – Etude 1.3, Pentalogies : 180 € les 100 ml

Invitation à la fête dans un ancien club du quartier latin, voisin de la boutique diptyque du 34 boulevard Saint-Germain. Une création « gender fluid » où le trio cèdre vétiver patchouli, piqué de baies de genièvre pour un côté gin anglais et assombri de volutes de tabac, contraste avec un bouquet de rose, magnolia et ylang pour la douceur.

Orphéon, diptyque : 135 € les 75 ml

Flâner allongé sur le sable, attendre la vague, la douceur du sable chaud sur la peau. La fraîcheur du yuzu pour le ressac des vagues, le néroli twisté d’herbes aromatiques comme le thym et le romarin pour le paysage, sans oublier le cyprès pour un sillage boisé légèrement sauvage. Une échappée belle entre quiétude de la plage et envie du large.

On The Beach, Louis Vuitton : 225 € les 100 ml

Jeu de mots et des sens pour ce parfum dont le nom laisse penser à la rencontre entre une paire de jean et un verre de gin. D’un côté, les facettes cotonneux et poudré de l’irone et celles minérales  du cétalox. De l’autre, les baies noires de genièvres qui donnent son goût au spiritueux, réhaussées de poivre Sichuan, de cardamome et de mandarine pour le côté épicé et amer.

Blue Gin, Mizensir : 190 € les 100 ml

Chassé ou prédateur ? Un parfum construit comme un lien entre l’humanité civilisée et la nature sauvage de l’homme. Une note inhabituelle de châtaigne rehaussée de violette et lentisque pour un côté boisé vert. Pour un homme au cœur de lion, habité par la peur et armé par la force.

Bête Humaine, Liquides Imaginaires : 250 € les 100 ml

Fenêtre ouverte sur un paysage inspirant l’évasion, cette Cologne traduit la rencontre des bleus de la mer et du ciel. La bergamote se colore de notes de cassis, de mimosa et de jasmin avant de se fondre dans un accord musqué fruité. Un souffle de vitalité pour une fraîcheur à même la peau.

Aqua Celestia Cologne Forte, Maison Francis Kurkdjian : 160 € les 70 ml

Direction les côtes rocheuses de l’île de Pantelleria, terre italienne volcanique, avec ce parfum aquatique aromaique ou la sauge sclarée se mêle aux notes résineuses du cyprès sur fond de mousse boisée. Une fragrance empreinte d’énergie et de fraîcheur.

Cyprès Pantelleria, Armani/Privé : 155 € les 100 ml

Tous les bienfaits d’une séance de yoga au sein d’un flacon. Une fraîcheur élégante autour d’agrumes et d’un thé fleuri, souligné par les notes vertes du matcha. Le fond révèle tout le côté crémeux du chocolat blanc associé à une gourmande note de vanille pour le réconfort entre le corps et l’esprit.

Matcha Meditation, Maison Margiela : 100 € les 100 ml

Sur le même thème

A lire

Succomberez-vous à la fée verte ?

Ensorceleuse, l'absinthe est l'alcool de l'évasion. Oscar Wilde disait d'elle qu'il suffisait d'en sirotter un verre pour que de petits génies apparaissent. Porte qui permet d'échapper à la réalité jusqu'au fou-rire, voir même la folie, elle fut le plaisir des...

lire plus

Un instant de paix et de sérénité

Inspiré d'une séance de méditation par un bel et lumineux après-midi, en savourant une tasse de thé matcha traditionnel japonais, Matcha Meditation est une invitation à se concentrer sur le moment présent, profiter de chaque geste et éveiller les sens.Créé par les...

lire plus

diptyque rend hommage à l’Orphéon

En 1961 commençait l'aventure diptyque à Saint-Germain, dans le Quartier dit Latin, coeur de la vie artistique, nocturne et intellectuelle de Paris. Plus vraiment l'après-guerre, pas encore mai 68, on vite au rythme des nuits blanches dans les clubs de jazz dans...

lire plus